JUNGLE BY NIGHT

Ils sont neuf, viennent d’Amsterdam et affichent une moyenne d’âge de 20 ans à peine. Mais les garçons de Jungle By Night n’aiment pas vraiment qu’on le leur rappelle.
Car leur afrobeat aux saveurs jazz et ethiopiques, funk ou rock dégage une maturité impressionnante et n’a pas besoin de l’étiquette de gamins prodiges pour parler autant au grand public qu’aux aficionados les plus pointus.
Tony Allen lui-même, architecte rythmique de Fela Kuti et inventeur de la syncope caractéristique du genre les a adoubés dès leur première rencontre : «ils sont le futur de l’afrobeat» dira-t-il après un concert bluffant au Paradiso d’Amsterdam.
Et le futur est en marche.
A peine formé, le groupe composé d’amis de collège, de voisins et de connaissances diverses est repéré par le prestigieux label hollandais Kindred Spirits, reconnu pour ses rééditions d’obscures enregistrements jazz, disco et autres curiosités Black Music. Un premier 45 tours, vite épuisé, sort à l’été 2010, suivi d’un EP en 2011. L’emballement est immédiat et Jungle By Night se lance avec enthousiasme dans un marathon de près de 80 dates passant par les plus grands festivals hollandais (Lowlands, Eurosonic, Pitch, North Sea Jazz...), les télés, les radios et même une émission spéciale avec l’ensemble classique Nederlands Blazers.
Malgré un attachement évident aux racines du genre (jusque dans l’enregistrement tout analogique et live) le projet du groupe est de faire de son bagage afrobeat, dorénavant bien digéré, le socle de nouveaux croisements musicaux, avec d’autres courants de la musique africaine et de la musique occidentale moderne.
L’album « The Hunt» sort en avril 2014

Ils sont neuf, viennent d’Amsterdam et affichent une moyenne d’âge de 20 ans à peine. Mais les garçons de Jungle By Night n’aiment pas vraiment qu’on le leur rappelle.
Car leur afrobeat aux saveurs jazz et ethiopiques, funk ou rock dégage une maturité impressionnante et n’a pas besoin de l’étiquette de gamins prodiges pour parler autant au grand public qu’aux aficionados les plus pointus.
Tony Allen lui-même, architecte rythmique de Fela Kuti et inventeur de la syncope caractéristique du genre les a adoubés dès leur première rencontre : «ils sont le futur de l’afrobeat» dira-t-il après un concert bluffant au Paradiso d’Amsterdam.
Et le futur est en marche.
A peine formé, le groupe composé d’amis de collège, de voisins et de connaissances diverses est repéré par le prestigieux label hollandais Kindred Spirits, reconnu pour ses rééditions d’obscures enregistrements jazz, disco et autres curiosités Black Music. Un premier 45 tours, vite épuisé, sort à l’été 2010, suivi d’un EP en 2011. L’emballement est immédiat et Jungle By Night se lance avec enthousiasme dans un marathon de près de 80 dates passant par les plus grands festivals hollandais (Lowlands, Eurosonic, Pitch, North Sea Jazz...), les télés, les radios et même une émission spéciale avec l’ensemble classique Nederlands Blazers.
Malgré un attachement évident aux racines du genre (jusque dans l’enregistrement tout analogique et live) le projet du groupe est de faire de son bagage afrobeat, dorénavant bien digéré, le socle de nouveaux croisements musicaux, avec d’autres courants de la musique africaine et de la musique occidentale moderne.
L’album « The Hunt» sort en avril 2014

Top Titres

Hot Mama Hot 1

Hot Mama Hot

Hangmat 2

Hangmat

Termite 3

Termite

Afro Blue 4

Afro Blue

THE OTTOMAN HIGHLANDS 5

THE OTTOMAN HIGHLANDS

Kingfisher 6

Kingfisher

STORMVOGEL 7

STORMVOGEL

El Miraglo 8

El Miraglo

Get 5 9

Get 5

Great Wide Open 10

Great Wide Open

Top Albums

Jungle By Night
Jungle By Night
pistes
Livingstone
Livingstone
pistes
The Traveller
The Traveller
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article