DOOZ KAWA

Dooz Kawa découvre à douze ans une scène rap underground franco-américaine en se faufilant dans les caves de garnisons militaires d’Allemagne où son père est soldat. Après l’abandon par les régiments des anciennes casernes devenues «Azilen» (camps de réfugiés), il découvre et se rapproche des influences musicales de l’Est de l’Europe.

C’est à l’âge de 16 ans qu’il arrive à Strasbourg et compose ses premiers morceaux. Deux ans plus tard, il crée T-Kaï Cee et fera quelques années durant de nombreux concerts et festivals locaux avec ce collectif (La Laiterie avec Psy4 de la Rime, Summer Session avec Killa Kela, etc.) ainsi que 4 albums en téléchargement libre.

En 2010, il sort son premier album solo teinté des couleurs chatoyantes de la musique tzigane. Plusieurs artistes de renom tels que Bireli Lagrène ou encore Mandino Reinhardt se joignent à l’aventure et marquent de leurs influences ce premier opus.

Puis il sort "Message aux Anges Noirs" en 2012, un album aux couleurs plus sombres. On y retrouve du côté des producteurs le jeune prodige toulousain Al’Tarba ainsi que DJ Click (UHT°) ou encore Kayo.

S’ensuivent un album en téléchargement libre regroupant B-side et projets précédants la sortie du premier album (Archives .01, 2013), ainsi que les deux premiers maxis d’une série de quatre intitulée "Narcozik" oscillant entre hip-hop old school et instrus plus électro.

En 2016 sort Bohemian Rap Story qui marque le tournant dans la carrieÌre du rappeur. L'album penche toujours aÌ l'Est, vers les Balkans plus preìciseìment, en version underground, ouÌ les chats noirs ou blancs dansent sur le tempo des gitans pour que la vie reste un miracle. Jusqu'aÌ cet album Dooz Kawa n'eìtait pas friand de feats mais pour Bohemian Rap Story il collabore avec des MCs - Lucio Bukowski, Anton Serra, Hippocampe Fou, Dah Connectah - dont les voix s'adaptent aÌ la perfection aux instrumentaux et aÌ son flow. La pochette, superbement reìaliseìe par l'espagnol DULK offre quelques re^veries c¸a et laÌ au travers des recoins, des derrieÌres, des dessous, des bleus presque violets et des violets presque roses. On s’y perd comme dans la musique de Dooz Kawa, dans une cruelle nai¨veteì, un monde imaginaire avec des sentiments reìels. Parallèlement Dooz Kawa amorce une tourneìe de plus de 18 mois aÌ travers la France, la Suisse et la Belgique.

Fin 2017, le MC strasbourgeois revient avec Contes Cruels, nouvel album aux lyrics de haute voltige. Ce quatrieÌme album offre 12 titres toujours aussi riches dans les mots que dans les instrumentations, et dans lesquels Dooz Kawa nous parle d’amour (comme aÌ son habitude) mais pas que, avec toujours la me^me passion, la me^me ferveur, et bien entendu, le deìpit qu’on lui connait. Force est de constater que peu importe le temps qui passe, peu importe les anneìes qui deìfilent et l’a^ge qui avance, les mots de Dooz Kawa font toujours le me^me effet. Il invite pour l'occasion Lucio Bukowski, Lautrec et JP Manova. Il célèbre la sortie de l'album par une tourneìe avec Davodka et une affiche compleÌte aÌ la Cigale en avril 2018.

Fin 2019 Dooz Kawa à sorti son cinquième album...

Top Titres

Me faire la belle 1

Me faire la belle

Balalaïka 2

Balalaïka

Dommages collatéraux 3

Dommages collatéraux

Le temps des assassins 4

Le temps des assassins

Dieu d'amour 5

Dieu d'amour

Le monstre 6

Le monstre

La maison 7

La maison

Si les anges n'ont pas de sexe 8

Si les anges n'ont pas de sexe

La couleur des émotions 9

La couleur des émotions

Narcozik 10

Narcozik

Top Albums

Bohemian Rap Story
Bohemian Rap Story
pistes
étoiles du sol
étoiles du sol
pistes
Contes Cruels
Contes Cruels
pistes

Commentaires(0)

Connectez-vous pour commenter cet article